Vernissage de l'exposition : L'Incertitude des ombres. vendredi 8 novembre

Publié le par ingens

 

Après plusieurs mois de préparation, sous la coordination de Marie-Odile Guy dont nous avions découvert le travail caritatif en juin dernier lors de la rencontre avec l'association Habitat et Humanisme, les portes de l'exposition "qui fait peur" : L'INCERTITUDE DES OMBRES, se sont enfin ouvertes à 18h30 ce vendredi pour accueillir un public nombreux entre l'atelier Recto Verso et le Cabinet Parenthèse où Ingens réside à Reims (Champagne-Ardenne). plus d'une trentaine d'artistes dont on admirera les oeuvres également à la Maison des Ventes Chativesle où auront lieu les enchères qui clôront le 24 novembre cette exposition.

 

Après une plongée soudaine des invités dans le noir le plus total, alors que le buffet battait son plein, guidés par les notes d'un violon, nous nous sommes pressés dans les locaux d'Ingens. Pour l'événement, Didier Philippoteaux a étiré sa silhouette au dessus du théâtre d'ombres dentelé de Marie-Christine Bourven. Il a conté l'histoire inédite de l'Ogre désirant chair fraîche, accompagné, à la guitare, de Benoît Nicomette.

DSC00116.JPG

DSC00120.JPG

Le buffet des horreurs à l'atelier Recto Verso, premier lieu du rendez-vous, a rapidement été englouti.

Le frisson s'est prolongé en s'aventurant dans le cabinet de curiosité de l'exposition : photos montage, gravures troublantes, pendules géométriques, insectes tentateurs, boîtes à bonbons surprise. L'oeil a pu se glisser dans le Trou d'une calme sépulture. Une armoire à coulisses.

DSC00121.JPGDSC00126.JPG

DSC00128.JPG

DSC00129.JPG

A l'étage, un court métrage d'Appoline Lepetit et les dessins hybrides de Pole Ka.

DSC00130.JPG 

Cette exposition se prolonge jusqu'au 24 novembre 2013 dans trois lieux à Reims:

L’atelier Recto Verso, 98 rue de la Neuvilette -- L’association Ingens, 26 rue Rivart-Prophétie -- La Maison des Ventes Châtivesles, 31 rue de Chativesle.          

 

 

 

**

 

 


 


 

Commenter cet article